Le partage, le collaboratif et les gains

Sercices
Echange de services

L’affluence de plate-forme sur l’économie du partage et les gains qui en sont générés, forment des interrogations. Il est possible de partager son fauteuil mais pas sans contre-partie, l’indemnisation de la personne reste une solution pour prendre une place. L’indemnisation monétaire en contre-partie du service rendu pose la question de leur déclaration dans les revenus de la personne.

Un service est avant tout fait pour aider et non-pas générés des profits. Le choix d’ouvrir une plate-forme peut s’avérer gagnant, et il y a des personnes qui gagnent leur vie uniquement sur le fait qu’ils rendent services. Il est important de trouver une limite, un plafond monétaire pour arriver à encadrer un système ou l’argent au bout du compte est perdu puisque pas déclarer.

La législation est au rendez-vous concernant les revenus dégagés par les utilisateurs des plate-formes de la consommation collaborative ou du partage. Il est important pour ces utilisateurs de déclarer leurs revenus à partir d’une certaine limite. Il y a tout de même une « raison » à faire une déclaration fiscale. la première étant de rendre légale une activité ou plusieurs intervenants font éruptions, comme les assurances (voiture, appartement), et également les garages (contrôle technique).

Le fait de gagner l’argent en louant son appartement (pour les vacances) ou encore sa voiture (pour un jour ou même plusieurs) font débat. Il faut souligner que partager pour un moment donné son bien à toujours été possible mais il est vrai que la dimension à l’échelle du web prend une ampleur importante, comme une bulle. La bulle en question grossit et la tenir stable sans qu’elle éclate revient à marcher sur la lune.

L’échange, le troc de biens est une branche où l’oiseau est bien posé. Une branche reste une branche et elle peut rompre, c’est pour cela que dégager des revenus trop importants peut poser des problèmes pour les particuliers/utilisateurs et le service en lui-même.

 

 

3 Commentaires

  • 25 octobre 2016 - 13 h 51 min | Permalien

    bonjour il faut que l’échange de service et le troc reste dans un esprit de solidarité et du partage

    • admin
      10 novembre 2016 - 19 h 02 min | Permalien

      Bonjour,

      Je vous remercie pour votre commentaire. Vous avez bien raison de réagir à l’article. Je vous propose d’écrire un article sur votre blog. Merci pour votre réponse. Cordialement.

  • 6 décembre 2016 - 13 h 24 min | Permalien

    je fais partie d’une association de service a la personne qui est basée sur le troc ou le service, par exemple je fais les courses de ma voisine qui est âgée 2 fois par mois et son petit neveu vient tondre mon jardin 2 fois par mois 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Canonical URL by SEO No Duplicate WordPress Plugin